Œstrogènes - Progestatifs et coagulation
Auteur : Dr Aly Abbara
Mise à jour : 4 Avril, 2012
  • Effet des œstro-progestatifs sur la coagulation :
    • Effet des œstrogènes :
      • Modification de l'équilibre de la coagulation :
        • Augmentation de l'activité procoagulante
          • Diminution de l'antithrombine (AT) et surtout la protéine S (PS)
          • Augmentation des taux des facteurs VII, VIII, X et la fibrinogène...
      • Augmentation de l'activité fibrinolytique.

      • Résistance acquise à la protéine C activée (en l'absence de la mutation du facteur V Leiden)
        • Rôles clé des taux de 2 inhibiteurs de la coagulation (protéine S et TFPI "inhibiteur du facteur tissulaire") :
          • Diminution importante sous œstroprogestatif
          • Diminution supérieure sous les œstroprogestatifs de la 3° génération comparés aux œstroprogestatifs de la 2° génération.

    • Contraception avec progestatifs seuls micro ou macro dosés, voie orale ou dispositif in utero :
      • Pas de modification sur la coagulation.

  • Incidence des TVP (thromboses veineuses profondes) chez les femmes âgées de 15 à 44 ans et utilisatrices une contraception œstroprogestative :
    • Références : AFSSAPS 2001 ; ANAES 2004 ; EMEA (comission for proprieary medicinal products) 2001..
    • Sans œstroprogestatif : 5 à 10 cas/100 000 années-femmes
    • Grossesse : RR (risque relatif) = 6 soit 60 cas/100 000 grossesses
    • Sous œstroprogestatif de 2° génération :
    • Sous œstroprogestatif de 3° génération :
      • RR = 3-4 soit 30 à 40 cas/100 000 années-femmes, et
      • 1 à 4 décès/100 000 années-femmes en plus comparés aux œstroprogestatifs de 2°
    • Sous œstroprogestatifs pas de vraie différence selon l'âge de la survenue d'une MTEV, mais ce risque est surtout plus important à l'instauration dans la première année, puis il décroît dans les années suivantes tout en restant supérieur significativement (RR = 3 à 4) comparé aux non utilisatrices des œstroprogestatifs (RR = ).

  • Le risque de MTEV des œstroprogestatifs est directement lié à la présence de l'éthinylestradiol (EE) et aussi au type de progestatif :
    • Historiquement :
      • 1960 : première pilule contraceptive œstroprogestative aux USA
      • 1961 : première publication rapportant l'augmentation du risque de MTEV (maladie thromoembolique) sous contraception œstroprogestative
      • 1961 : première pilule contraceptive œstroprogestative contenant 50 µg d'éthinylestradiol (EE)
      • 1967 : première pilule contraceptive œstroprogestative en France
      • 1974 : il a été constaté que la diminution des doses d'éthinyestradiol (EE) de 100 à 50 microgrammes dans les pilules contraceptives œstroprogestatives permet de diminuer le risque de la survenue des MTEV.
      • 1974 : première pilule pilule contraceptive œstroprogestative contenant 30 µg d'éthinylestradiol (EE)
      • 1980 - 1990 : la commercialisation des pilules contraceptives œstroprogestatives contenant des progestatifs de la 3° génération
      • 1988 : première pilule contraceptive œstroprogestative contenant 20 µg d'éthinylestradiol (EE)
      • 1995 : confiramtion de l'augmentation du risque thromboembolique sous les pilules oestroprogestatives contenant un progestatif de 3° génération comparé à celles contenant un progestatif de 2° génération.
      • 1999 : première pilule contraceptive œstroprogestative contenant 15 µg d'éthinylestradiol (EE)
      • 2009 : première pilule contraceptive œstroprogestative contenant un oestrogène sémi-naturel (Valérate d'œstradiol ou E2v)
      • 2011 : première pilule contraceptive œstroprogestative contenant un œstrogène naturel (œstradiol ou E2)

        Risque relatif de la survenue d'une MTEV en fonction du progestatif contenu dans la pilule contraceptive œstroprogestative pour même dose d'éthinylestradiol
        (30 à 40 µg)
        Progestatif Risque relatif (RR)
        - Levonorgestrel 1 (référence)
        - Noréthistérone 0,98 (0,71 - 1,37)
        - Norgestimate 1,19 (0,96 - 1,47)
        - Désogestrel 1,82 (1,49 - 2,22)
        - Gestodène 1,86 (1,59 - 2,18)
        - Dropirénone 1,64 (1,27 - 2,10)
        - Acétate de cyprotérone 1,88 (1,47 - 2,42)

  • Référence :
    • Bulletin de la fédération des cercles d'étude des gynécologues obstétriciens des centres hospitaliers français n° 30 - janvier 2012.
    • Société Française d'Anesthésie et de Réanimation : Prévention de la maladie thromboembolique veineuse périopératoire et obstétricale : Recommandation pour la pratique clinique (RPC) : 2005


Liste des termes

Accueil du livre


www.aly-abbara.com
www.avicenne.info
www.mille-et-une-nuits.com

  Paris / France